BONUS

VOLS RANDO ET MONTAGNE EN HAUTE-SAVOIE

Sommet du Mont Blanc

Le vol montagne, c'est la certitude de partir à l'aventure, dans l'incertitude de ce que l'on va trouver au sommet. Réaliser un beau vol montagne, c'est aussi une fierté, parfois un exploit, même modeste. Et un sentiment de liberté incroyable.
Depuis les premiers posés au Mont Blanc en 2003, presque tous les sommets des Alpes sont survolables en vol thermique. Cela déprécie l'effort d'ascension, mais pas le fait de décoller, qui peut être hautement technique. Dans nos régions où tout ou presque a déjà été défriché, l'aventure est moins extrême qu'ailleurs dans le monde. Mais avant de passer à l'inconnu dans les Andes, en Himalya ou ailleurs, nous disposons d'un merveilleux terrain d'entraînement.

A la fin des années 80, c'était la course pour décoller des sommets prestigieux ou pour trouver des sites à soaring ou à thermiques favorables au parapente. En refaisant une bonne partie des vols décrits dans ce vieux bouquin de 1989 "Leman - Mont Blanc, 70 vols en parapente", j'ai redécouvert la magie des pionniers à qui nous devons tant aujourd'hui. Bravo les gars pour vos prouesses de l'époque avec un matos qui était bien moins performant qu'aujourd'hui ! Voici la liste des vols, avec des anecdotes sur mon expérience perso et des indications pour vous aider à choisir le bon spot en fonction des conditions prévues.

La "Bible" : la Bible

 

Conseils :

A) choix de la course
Choisissez bien votre course en fonction des prévisions météo (surtout du vent en altitude annoncé) et de la topographie des aires d'envol possibles. Il est primordial de pouvoir décoller ou gonfler la voile face au vent quand ce dernier est modéré. Si le vent annoncé en altitude est faible ou nul, privilégiez l'orientation des aires d'envol correspondant à votre horaire de décollage prévu. Par exemple, évitez de tenter le matin un sommet décollable uniquement en ouest. Au printemps et en été, les brises de vallée ou de pente compliquent l'aérologie. Sur des sommets de moyenne altitude situés proches de grandes vallées, la brise de vallée peut avoir son influence très haut. Et les attéros en fond de vallée peuvent être ventés et problématiques. Privilégiez dans ce cas les vols du matin ou du soir. L'automne est une excellente période pour les vols montagne puisque les conditions peuvent permettre des vols tranquilles même en milieu de journée.
Pour pouvoir décoller en sécurité, il est utile également de pouvoir disposer d'un minimum d'espace. Sur certains sommets, la place est tellement petite qu'on ne peut décoller qu'en mini-voile, et même parfois seulement si un névé persistant permet d'étaler la voile ! (ex : Pointe Percée côté Est, Roc d'Enfer). Vous pouvez trouver beaucoup d'infos sur internet, sur des topos d'ascension, ainsi qu'en visualisant des photos de sommets. Examinez aussi les cartes IGN au 1/25000, les informations qu'elles contiennent sont précieuses. L'écartement des courbes de niveau vous donne une bonne idée de la pente générale d'une zone potentiellement décollable.

B) analyse avant le décollage et décision de décoller ou pas
1) détermination des conditions aérologiques
Si l'aire d'envol est en contrebas d'un sommet, ne faites pas l'impasse de ne pas monter jusqu'à ce sommet pour checker la direction et la force du vent, vous pourriez vous trouvez sous le vent sans le savoir. Sur un sommet dégagé, la prise d'info aérologique est plus facile. Si la prévision météo est vent modéré (>20-30km/h à 2000m), c'est ce que vous risquez effectivement de trouver là-haut.

Prenez garde que le sommet choisi ne soit pas dans l'axe d'autre sommets ou avants-reliefs situés "au vent" et pouvant créer des turbulences. De nombreuses situations peuvent se produire, suivant la force du vent, le type de relief, la canalisation ou non de l'écoulement (par exemple par un col), l'activité thermique... Il m'est arrivé de décoller de l'épaule sous l'Aiguille du midi en SO, face au refuge des Cosmiques, ou depuis les Quatre Têtes en SO juste avant l'arrivée d'un front perturbé, alors que nous avions du rebrousser chemin au Mont Billiat dans le Chablais, pourtant relativement dégagé, en flux de SSO modéré. Souvent, la difficulté de décoller est vraiment importante (et dans ces cas là la mini-voile n'est pas toujours un avantage !), et de s'écarter le plus vite possible des zones potentiellement turbulentes.

Si le vent météo est faible, les brises thermiques risquent de prendre le dessus. A priori, la face la plus ensoleillée donne l'orientation d'envol (en principe, brise d'est le matin, de sud vers midi, d'ouest l'après-midi). Mais les exceptions sont nombreuses, notamment après le milieu de journée lorsque l'installation des brises de vallées peut remonter plus ou moins haut vers les sommets. Plus le sommet est haut et isolé, moins l'influence d'une brise de vallée devrait être sensible.

Prudence également avec les décos falaises, le sol peut être déventé et il devient problématique de gonfler la voile. Si vous pouvez surélever le bord d'attaque de l'aile par tout moyen à disposition (assistants, cailloux, branches, buissons,...), cela peut aider. Parfois, en partant de plus loin et en "bourinant" dos voile ça peut éventuellement faire monter l'aile...

Par vent fort, descendez dans la pente (le vent d'accélère sur les crêtes), et choisissez un espace dégagé derrière la voile, pour pouvoir reculer de quelques mètres lors du gonflage.

Sur l'aire d'envol, si le vent est supérieur à une dizaine de km/h, effectuez plusieurs gonflages face voile pour "sentir" la masse d'air. Vous obtiendrez des infos précieuses sur sa "nervosité". Si le gonflage est perturbé en lacet et que la voile a tendance à fermer des bouts d'aile, méfiance, vous pouvez être sous le vent.

Dans tous les cas, si toutes les conditions sont réunies pour un bon gonflage et décollage, n'attendez pas et dépêchez-vous de décoller, ça peut vite changer !

2) décollage
Suivant la topographie des lieux et l'aérologie, le décollage peut être plus ou moins facile, et plus ou moins engagé ! Ne négligez pas ce dernier aspect, car même s'il procure une dose appréciable d'adrénaline, il peut vous rendre nerveux, hésitant, et maladroit.
Sur un déco peu pentu par vent faible, courrez bras haut, et jouez sur le freinage pour augmenter la prise en charge au meilleur moment (cassure de pente par exemple)
Sur un déco pentu, par vent faible ou modéré, l'attention principale est de bloquer tôt la voile aux freins pour éviter qu'elle ne vous dépasse et ferme, avec des conséquences qui peuvent être désastreuses (frontale -> chute verticale, fermeture asymétrique -> retour à la pente). Par vent fort face voile, gare au risque de vous faire arracher et de vous retrouver twisté en vol (un grand classique !!). Limitez l'effort de traction en reculant vers l'aile jusqu'à ce qu'elle soit montée intégralement.

En mini-voile, par vent faible, il faut de la pente pour décoller, ou dans le cas d'une pente faible, une zone dégagée relativement longue pour pouvoir galoper avant l'envol. Rien n'est plus délicat par vent faible en mini-voile qu'une pente peu pentue et avec de la neige dans laquelle on s'enfonce. Et pire encore si cette pente est cahotique, parsemée de rochers (ex : Grand Bargy) ou si cette pente se termine par une falaise (ex : Aiguille du Midi côté Nord)

Dans le cas d'un déco falaise avec brise modérée, une fois que le bord d'attaque a écopé, il est possible que le gonflage "coince" au 3/4 de la montée, lorsque vous êtes proche du bord de la falaise notamment. En effet, dans le cas d'une brise très "verticale", cela crée une sur-incidence au niveau de votre profil (vent relatif venant du bas), et votre voile peu décrocher juste au moment de sauter dans le trou !! Ca ne m'est arrivé qu'une seule fois, mais il bon de le savoir. A savoir également, une surface de voile réduite et une voile calée "lente" comme l'Ultralite 16 augmente le risque de décrochage.
Autre technique possible : avec une mini-voile, on peut éventuellement la "lancer" en l'air pour la gonfler, face voile évidemment. Avec un peu d'entraînement et une voile comme la Spiruline, ce n'est pas si compliqué ! Autre possibilité, suivant la topographie, se placer suspentage parallèle à la falaise et gonfler méthode "cobra" en commençant par un stabilo. Dans tous les cas, un déco falaise avec une brise modérée n'est pas une mince affaire. Ne vous élancez que si vous "sentez" le coup, pas le droit à l'hésitation. Même si avec une mini-voile il est tentant de vouloir se jeter dans le trou, il faut que la voile ait fini sa montée et que vous sentiez un minimum de prise en charge dans les maillons.

3) En vol
Suivant votre plan de vol, il est souvent possible de rebasculer sur un autre versant en passant vent de cul un col en contre-bas du sommet. Dans ce cas, restez bien dans l'axe du col pour éviter les turbulences "sous le vent".
Si vous vous retrouvez dans de grosses turbulences, éloignez-vous le plus rapidement possible du relief, que ce soit verticalement ou horizontalement. Si vous avez de la hauteur, et si vous maîtrisez la technique, vous pouvez effectuer des 360° engagés dans les zones turbulentes (ex : zones de cisaillement en milieu de vallée entre brise en basses couches et vent météo au-dessus). Vous traverserez la zone plus vite et votre voile risquera moins de fermer en raison de l'augmentation de la pression interne. Attention cependant au retour à la normale à la sortie des 360, vous risquez de fermer si la zone est toujours turbulente. Essayez de sortir progressivement en gardant du frein en permanence.
Ne faites pas l'impasse de ne pas brancher votre accélérateur, ça peut être vital ! Si vous avez des trims, c'est mieux.
Méfiez-vous à l'atterrissage des brises catabatiques ou des brises de glacier (qui descendent, ex : Mer de Glace)

EN HIVER
- en hiver, les brises sont moins fortes, mais les masses d'air se mélangent moins qu'en été. Il n'est pas rare, par flux de nord, de décoller avec du vent faible depuis un sommet mais de se faire contrer en vallée avec une brise renforcée par un air froid qui stagne en basses couches
- décoller à ski (voile normale) : c'est bien par vent faible ou vent arrière, mais par vent fort ça peut être délicat
- speedriding ou mini-voile à ski : une bonne manière de faire du vol montagne, et de découvrir de nouveaux "spots". Les décollages sont souvent plus faciles, en tout cas cela vous offre plus de possibilités. Calculez bien la finesse requise.


EN BIPLACE
Décoller en biplace en montagne est une toute autre affaire que décoller en solo ou en mini-voile. Ce devrait être réservé aux pilotes ayant une expérience confirmée EN BIPLACE, et pas seulement en solo, et connaissant parfaitement sa voile biplace. Outre la responsabilité d'un passager et votre maniabilité au sol limitée, votre technique doit être impecable, que ce soit dos voile ou face voile, et vous devez imaginer et anticiper les erreurs de votre passager et leurs conséquences. Faites-vous aider si les conditions ne sont pas parfaites et si vous en avez la possibilité. Par vent faible, un "pousseur" peut être utile ; par vent f

ort, un assistant qui retient MODEREMENT la ventrale du passager, paumes vers le haut, peut éviter de se faire arracher.

VIDEOS
On a souvent envie de filmer ses vols montagne. Entraînez-vous auparavant avec votre matériel et sur comment le fixer (sur le casque, sur une perche, sur le tibia,...) Pas de place à l'improvisation et aux ficelles à droite et à gauche pour faire tenir l'appareil ! Avant le décollage, contrôlez batteries, durée d'enregistrement dispo, zoom, exposition, et n'oubliez pas d'appuyer sur REC avant de partir !


déco (par vent faible) : * facile ** difficile *** très difficile (falaise ou espace rikiki) - EN COURS DE MODIF
² décollage situé dans une réserve naturelle, aujourd'hui réglementairement interdit (interdiction de vol à moins de 300m du relief) ; à vos risques et péril !
²² sommet situé en limite de r&serve, donc interdiction nuancée...

Sommet Altitude Accès Déniv marche orientation déco sommet orientation déco sous le sommet remarques intérêt mini-voile Date voile anecdotes photos,vidéos
MASSIF DU CHABLAIS
Pointe de Nyon 2019m Morzine ou Samoëns 700m ou télésiège

** S,O
* N,NO

idem Sommet=Dôme herbeux étroit ; Atterrissage possible au Grand Pré (ancienne pente-école) - bar à côté !
***
oui 16/07/2009 Bi Golden 38 Déco raide en bi, vent de SW modéré, vol turbulent
Pointe d'Uble 1963m Taninges 800m

* SE à SO
*** autres

* SE à SO Belle pente orientée S. Falaise côtés NE à NW *** oui 07/01/2007 Swoop 16 Montée en raquettes depuis la route de Praz de Lys
Mont Billiat 1894m   450m * O,SO
** NO à NE
* N Accès par Bellevaux, puis par la route de la Buchille. Joli coin, montée sympa et belle vue sur le Léman *** oui   Pas volé, SSO fort et déco sous le vent de l'avant relief
Pointe de Nantaux 2170m   1100m S,SO     *** oui        
Mont de Grange 2432m   1100m SO   Plusieurs itinéraires côté Morzine ou Val d'Abondance **** ?        
Cornettes de Bise 2432m   1200m E à SO**, autres *** E à SO*, NE*** Petit espace au sommet pour décoller à côté de la croix. Catex aux Chevennes ? **** oui 17/02/2008 Aspen 24 montée en raquettes
Pente SE sous le sommet
Grammont 2172m   1100m N     **** oui      
Tête de Bostan 2406m   1100m O à N * NO, N* Crête herbeuse facile. Plus de pente en partant vers le Lac des Mines d'Or (Morzine) *** oui, côté N 31/03/2004 Kenya Expé A pied et crampons dans la neige depuis les Allamands (Samoëns). Bonne finesse nécessaire de ce côté  
Roc d'Enfer 2243m   900m S*** S*** peu de place sur la crête sommitale ; 2 couloirs raides près de la Pointe de la Hte Béner, ou la brêche plus bas **** oui 20/05/2007 Swoop16 Déco engagé depuis le sommet
Roc d'Enfer face sud
MASSIF DU SALEVE
Salève NW 1375m   500m * NE à NO non   ** oui 10/08/2001 Vertex 22    
Les Crêts 1375m   550m * SO à O, ** NO non S pas top ** oui 18/06/2003 Vertex 22  
Les Crêts
VALLEE DU GIFFRE
La Bourgeoise 1768m   150m * SO (brise), ** autres * SO , ** E Attention au NE fort, pas recommandé ** oui 21/07/2000 Vertex 22  
Mieussy - Pertuiset 1632m   150m *S, SO, O,NO *S, SO, NO   ** oui 25/07/2001 Vertex 22  
Compet à Mieussy
Aiguille de Criou 2207m   1500m *SE,S,SO *SE,S,SO Pentes herbeuses assez raides **** oui 09/06/2008 Aspen 26 Vol avec ma chienne Barbule sur mes genoux. avec Ben Buisson
Marcelly 1999m   1300m **S,SO **S,SO,O,NE sur la crête peu de place au sommet (croix) *** oui 30/09/2007 Swoop 16 Montée depuis Taninges. Avec Ben, Isa, Manu Laly
Pointe Rousse 2577m   1900m **SE,S,SO *S,SO Pentes assez raides **** oui 03/02/2008 Swoop 16 A skis. Déco délicat et vol turbulent, vent d'est fort
MASSIF DES BORNES
Tête du Parmelan 1832m   700m O,SO   Attention au Catex entre le refuge et la Blonnière *** oui 15/02/2008 Aspen 24 déco sous les falaises, après m'être perdu dans la forêt !
Le Parmelan, au second plan
La Tournette 2351m   1150m *** O,NO * SE à NE
* SO à NO
Pas beaucoup de place sur le sommet, déco falaise, engagé **** oui 26/02/2009 Swoop 16 Montée en skis de rando depuis les Clés ; déco sur le sommet juste sous la Croix et speed-riding dans la face nord. Avec Laurent Bizet et Santiago
sommet de la tournette
Le Suet 1863m   900m S,SE,E **,N,NO S,SE,E **   *** oui        
Montagne de Sous-Dine 2001m   900m N,SO              
Rochers de Leschaux 1936m   300m SO SO   **** oui 10/09/2007 Aspen 24 Montée après le boulot depuis Cenise ; déco limite dans le brouillard et attero casi de nuit
Rochers de Leschaux
Le Perthuis 1784m   900m S, SO                
VALLEE DE L'ARVE
Rochers de Balme 1040m   100m brise de vallée (NO) **   Attention, certaines années la Commune installe une borne d'orientation en plein milieu du déco ! ** oui 09/03/2008 Swoop 16 Retour aux sources, là où en 1992 deux deltistes m'ont donné le goût du vol libre
L'Arbaron 1953m   100m O, SO, brise de vallée NO *     *** non 15/04/2003 Vertex 22 Plusieurs vols dont un vol bivouac en bi jusqu'en Italie (en plusieurs étapes)
départ pour l'Italie depuis l'Arbaron en avril 2006
Le Môle 1863m   800m S, SO* , O, NE**, S, SO*, O,NE**   **** oui 18/12/2003 Kenya Expé Depuis Bovère - autres vols avec ma chienne Barbule les 25/08/05 et 13/04/06
sommet du Môle (photo Santi)
Pointe d'Andey 1877m   400m NE,E,SE,
S *, NO,O,SO**
NE,E,SE,
S *
  **** oui 25/04/2008 Aspen Freestyle Depuis Solaison. Soaring sur les falaises
sommet de la point d'Andey
Aiguille de Varan 2544m   1400m   S,SO*** Décollage possible sous l'Aiguille Rouge de Varan **** oui 08/10/2006 Aspen 24 Déco engagé sous l'Aiguille Rouge de Varan
Déco Varan
MASSIF DES BARGY
Pic de Jallouvre 2408m   800m O O   ***   18/04/2007 Swoop16 Col du rasoir (montée au sommet difficile). Run sympa en speed-riding
dans  la montée au col du rasoir
Petit Bargy 2098m   850m SO,O,NO, N *, NE à S** SO,O,NO* Accès depuis Mont-Saxonnex ou depuis Le Reposoir *** oui 08/12/2003 Kenya Expé Montée à crampons depuis la Morsulaz. Déco en SE et retour au N par col de l'Encrenaz
Vue du Petit Bargy depuis le Grand
Pointe d'Almet 2232m   600m SE à SO **, NE à NO *** SE à SO ** Accès possible par la jolie Combe des Fours *** oui 02/09/2007 bi Alpamayo Déco sur la crète depuis la Pointe d'Auferrand
La Pointe d'Almet, au bout de la crête au premier plan
Pointe Blanche 2438m   800m N     ****        
Grand Bargy ²² 2301m   1100m NO, Difficile de trouver un déco potable sur le plateau sommital ni plus bas ! Accès depuis Mont-Saxonnex ou depuis Le Reposoir **** non 07/05/2007 Swoop16 Montée à crampons depuis la Morsulaz avec Stéphane Rey. Déco engagé depuis une pente de neige sur le sommet au SO
MASSIF DES ARAVIS
Aiguille des Calvaires 2322m   2 télésièges + 300m S à NO * S à NO *   ** oui 11/07/2009 Avax XC2 Lors d'une compétition B à La Clusaz
Déco sous l'Aiguille des Calvaires lors d'une compet B
Pointe du Chateau 2104m   1000m NE,O,SO NE,O,SO   *** oui 08/06/2003 Bi Stromboli 38 Plusieurs vols depuis la Tête de la Sallaz voisine. Bon départ de cross en face Est  
Tête Pelouse 2537m   1100m O,NO O,NO   **** oui 14/01/2007 Swoop 16 Montée pénible à skis depuis les Confins. Super run de speed-riding.
Au col sous Tête Pelouse
Les 4 Têtes 2364m   800m E,SE,S,
SO
E,SE,S,
SO
  **** oui 26/05/2007 Swoop16 décollage avec 40km/h de sud-ouest, juste avant la pluie !
Gonflages sur l'arète des Saix au-dessus de Doran
Mont Charvin 2409m   900m O,SO     **** oui        
Tardevant 2501m   1400m SO,O,NO                
Pointe d'Areu ²² 2462m   1000m S,SE,O,
NO
S,SE,O,
NO
  *** oui 29/12/2006 Swoop16 tentative de déco au sommet, puis déco depuis le col de la Forclaz
Doran
Mont Charvet 2538m   1400m NO                
l'Etale 2483m   1300m O                
Pointe de Bella Cha 2511m   1400m NO                
Pointe Percée ²² 2750m   1300m NO,E NO,E   **** oui 10/06/2007 Swoop16 Déco super engagé depuis le sommet, côté Est, sur un névé à côté de la croix
Atterro à Doran, sous la Pointe Percée
HAUTE VALLE DU GIFFRE
Montagne de Commune ² 2456m   1500m SE,NO SE,NO   **** oui 27/09/2001 Funiac XT Trop de vent au col sous le Buet, déco sur la crête vers la "Cathédrale", côté cirque des Fonds, atterro à Sixt
Tête de Perua ² 2296m   1400m SO,S,SE SO,S,SE   ****   18/11/2001 Funiac XT  
Tête de Perua
Pointe de Sans Bêt ²² 2240m   1400m O,SO O,SO   **** oui 20/09/2006 Aspen 24  
Après un déco de la Pointe de Sans Bêt
Cheval Blanc ²² 2831m   1900m Toutes. Dôme de petits cailloux Toutes   **** oui, côté Sixt 03/11/2007 Aspen Freestyle Montée par Emosson, atterro sur le barrage ! Attention, finesse 7 nécessaire pour voler de ce côté ; sinon, vol possible (mais théoriquement interdit, réserve) vers Samoëns
Les Avoudrues ²² 2666m   1900m S,SO S,SO   *** non 05/08/2007 Aspen 24 vol thermique au-dessus des arètes
Lac de Chambre depuis les Avoudrues
Le Buet ²² 3096m   2100m O,SO O,SO Bivouac possible à Grenairon ou au Plan du Buet . Montée possible aussi par Vallorcine (plus facile). ***** oui 04/09/2004 Yogi XS Ascension côté Sixt (superbe, raide à la fin sur l'arête N)..
Au sommet du Buet
Grand Mont Ruan ²² 3053m   2100m O,SO O,SO   ***** oui 25/09/2008 Swoop16 Montée en 2j avec bivouac à la Vogealle . Vol depuis le Petit Mont Ruan
Pic de Tenneverge ² 2989m   2000m S,SO   Montée possible par le Pas Noir côté Sixt, longue et très engagée ***** oui        
CHAINE DES FIZ
Pointe de Platé ²² 2554m   1200m S,SO,O S,SO,O   **** oui 01/04/2007 Swoop16 Montée à skis de randos depuis Flaine, atterro à skis dans l'herbe à Chedde  
Pointe de Salles ² 2497m   1300m NO NO   **** oui 23/06/2008 Swoop16 Montée par le vallon et les chalets de Salles
Pointe d'Ayères sud ² 2610m   1600m S,SO       oui        
MASSIF DES AIGUILLES ROUGES
Plampraz 2040m   téléphérique S,SO S,SO   ** oui 11/09/1999 Vertex 22 compétition B  
MASSIF DU MONT BLANC
Plan de l'Aiguille 2233m   téléphérique O O   ** oui 07/11/2008 Ultralite 16 essais de mini-voiles, avec la Swoop16, la Bulle 15  
Les Grands Montets 3295m   téléphérique non * E,NE
** SO à NO
  **** oui 16/04/2010 bi golden 38 vol biplace, déco en E  
Mont Joly 2525m   700m E,SE                
Mont Vorassay 2299m   1200m S,SO S,SO   *** oui 23/09/2007 Swoop16 Montée depuis les chalets de Miage
Aiguille du Midi 3842m   téléphérique N,S N,S   **** oui 29/09/2006 bi golden light 38 Avec Nounou. Décollage difficile, vent irrégulier
En vol au-dessus de la Vallée Blanche
Dômes de Miage 3673m   2500m N,NO,O N,NO,O   ***** oui 29/06/2008 Swoop16 Par l'arête Mettrier, avec Ben  
Mont Blanc du Tacul 4248m   téléphérique + 500m N,NO

* SO à NO
*** SE

  ***** oui 24/06/2009 Ozone Ultralite 16 Ascension par la voie Contamine-Grisolle ; tentative de déco au sommet (pas assez de vent) et vol depuis l'épaule. Avec Ben et Laurent
Dent du Géant 4013m   téléphérique + 500m S,SO,O                
Aiguille du Goûter 3868m   TMB + 1500m E,O E,O   **** oui 07/10/2007 Bi Stromboli 38 Après une traversée des 3 Monts avec Ben, Isa, Patrick Regard ; décollage délicat sans vent depuis l'arète sous le Dôme du Goûter
déco du Goûter
Mont Dolent 3820m   2000m S,SO                
Mont Blanc 4810m   3500m N,SO,S N,SO,S   ***** oui 12/10/2001 Funiac XT Montée depuis le hameau de Bionnassay en 3j. Décollage versant sud, puis passage par le col de Miage. Autre vol en bi le 4/10/2002
Aiguille de Bionnassay 4052m   2700m N,NO       oui        
Aiguille Verte 4122m   Montenvers + 2200m NO,O NO,O   ***** oui 30/05/2004 Bi Stromboli 38 Ascension par le Whymper avec José, guide Argentin. Trop de vent au sommet, décollage depuis le refuge du Couvercle
En haut du Whymper
Grandes Jorasses 4208m   2700m S,N                
BONUS
Cou           Accès depuis la station d'Orange            
Croisse-Baulet 2236m   1100m E,SE,S,SO *, O,NO*** E,SE,S,SO *, O,NO*** Depuis Cordon - Les Pontets *** oui 13-03-2011 Spiruline14 déco technique à ski (vent parallèle à l'arête SO)
Au sommet du Croisse-Baulet
Tête du Colonney 2692m   1100m toutes *** E,NE,N *** montée depuis Flaine par la tête des Lindars **** oui 25-03-2011 Ultralite16 déco engagé en S (peu de vent)

Et plein d'autres vidéos sur YouTube - Parapente Planète

Vols montagne à l'étranger :

Ce qui est valable par chez nous peut être très différent sur d'autres continents, et l'aérologie réserve parfois des surprises, pas toujours bonnes. Dans le lot, quelques anecdotes vécues personnellement :
- brises catabatiques très fortes, faisant croire que l'on est sous le vent lors de l'ascension, et finalement vent faible au sommet !
- montagne topographiquement indécolable du sommet, obligeant à redescendre sur les flancs, vent météo nul au sommet, et brises catabatiques de tous les côtés empêchant de décoller !! Si, si, ça m'est arrivé, et c'est super énervant !!
- vent fort en altitude et flux inverse en basses couches. Ex : volcan Antuco, sud Chili : déco au sommet par 30km/h d'ouest, et attero turbulent avec 50km/h d'est, à 9h du matin pourtant !
- venturis sur les flans de montagnes "concaves" comme les volcans ; Ex volcan Osorno, sud Chili : déco avec 20km/h d'ouest depuis le sommet, soaring juste devant le déco, mais un léger écart sur la droite me décale vers le flanc nord, et, totalement contré par l'accélération du vent, je finis par me faire reculer méchamment

Autres anecdotes en Corse
L'aérologie en Corse est déroutante ! Mais en faisant mes armes là-bas, plus rien ou presque ne me surprend !
En effet, si l'aspect insulaire provoque des configurations étranges, bien que toujours rationnelles, l'influence de la combinaison (ou de l'opposition) du vent météo, des brises thermiques, et de l'humidité rend les prévisions de décollage parfois aléatoires.
Quelques exemples sur le site de Teghjime au-dessus de Bastia :
- basculements intempestifs des brises entre l'est et l'ouest sur les crêtes de Teghjime, suivant le bon vouloir des déclenchements de thermiques ! Il nous est tous arriver de faire du soaring, en particulier en ouest, et subitement de nous retrouver sous le vent à cause du changement de brise !
- décollage au Pigno par brise thermique d'ouest alors qu'un foehn d'est s'installe sur les crêtes de Teghjime (matérialisé par des nuages brossés en est au col) ; conséquence : attéro super turbulent en est (foehn descendant) à Patrimonio !
- un soir, brise catabatique sur le déco de Teghjime Est alors qu'une légère brise de "bascule" s'installe dans le bon sens sur la crête un peu plus haut. Peut-être un rééquilibrage des masses d'air entre l'est et l'ouest ?

© 2008-2012 Michel Rudolf - mentions légales
parapente biplace paragliding montagne ski carroz grand massif araches flaine samoens chamonix annecy mieussy morzine gets vol vols école stage enseignement international freeride freestyle speedriding speedflying speed-riding speed-flying haute savoie neige été hiver michel rudolf argentine chili corse aventure amérique